· 

Les avantages de la donation-partage par rapport à la donation simple

Par Gwénola DEVALLET, Notaire

 

 

Dans le cadre d’une donation simple

  • Les biens sont rapportables à la succession du donateur, c’est-à-dire qu’on les réintègrera fictivement dans sa masse successorale,
  • les biens sont alors rapportés pour leur valeur à la date du décès du donateur, ou pour la valeur du bien acquis au moyen de la somme donnée, bénéficiant ainsi des plus ou moins-value en découlant. 

 

La donation simple présente un inconvénient majeur pour un donataire qui aurait mieux investi la somme reçue par donation puisqu’il devra partager sa plus-value avec un frère ou une sœur…

 

 

Dans le cadre d’une donation partage

  • Les biens sont non seulement donnés mais également partagés entre les différents donataires, 
  • les biens ne sont pas rapportables à la succession du donateur. Cela signifie que l’on ne reviendra jamais sur l’égalité existante au jour de la donation,
  • lorsque tous les enfants vivants ou représentés ont reçu et accepté un lot dans la donation-partage, l'évaluation des biens donnés est figée définitivement à la date de l'acte, et ce quel que soit l’emploi de la somme reçue.

 

Cette règle spécifique à la donation-partage lui confère un avantage considérable puisque les plus-values ou moins-values affectant tel ou tel lot ne profitent ou n'incombent définitivement qu'à son attributaire. 

 

Aussi, nous vous conseillons d’effectuer la transmission par donation-partage, gage de sécurité juridique.

 

 

 

Exemple : Monsieur ABC souhaite donner 50.000 € à chacun de ses deux enfants.

Il peut réaliser cette opération soit par donation-partage soit par donations simples.

Écrire commentaire

Commentaires: 0